Klik ? c’est le nom d’une fondation qui gère le “centime climatique” que nous payons avec chaque litre d’essence ou de diesel vendu en Suisse. Cela permet de compenser environ 5% des émissions de CO2 émis par ces carburants. Concrètement, la fondation Klik gère un budget annuel d’environ 100 millions de francs, qui financent différents projets climatiques en Suisse : récupération du méthane des décharges, mise en place de chauffage avec l’eau du lac, etc.

Le hic ? la fondation Klik est gérée par les sociétés d’importation de pétrole qui n’ont aucun intérêt à ce que les ventes d’essence diminuent. Et avec la révision de la loi CO2 actuellement en discussion, la part des compensations doit passer de 5 à 90%. Continuer à compenser les émissions en Suisse coûtera entre 5 et 20 centimes plus cher par litre d’essence que les compenser à l’étranger…

Le directeur de la fondation Klik demande des compensations à l’étranger

Pour éviter cette augmentation de prix jugée gênante, la fondation Klik a demandé à nos parlementaires d’autoriser les compensations à l’étranger. Demande intégrée dans la révision de la loi CO2, qui propose de compenser 20% de nos émissions à l’étranger… demande ensuite reprise et amplifiée au Conseil national par le groupe PLR – UDC lors du premier débat sur la révision de la loi CO2.

Catégories : Autre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *