La voiture électrique est-elle LA solution à nos problèmes de mobilité ? cela plairait en tout cas aux garagistes, et à ceux qui voient dans la voiture un symbole de la réussite ou de la liberté individuelle.

Remplacer chaque voiture à essence par une voiture électrique ne sera cependant pas possible:

  • les minéraux utilisés pour la fabrication des batteries sont disponibles en quantité limités et ne sont actuellement pas recyclables
  • si l’énergie nécessaire pour les voitures électriques est simplement importée de pays voisins qui le produisent avec du charbon ou du nucléaire, on n’aura fait qu’exporter le problème. L’énergie utilisée pour les voitures électrique doit donc être de source renouvelable.
  • si tout le parc suisse de voiture devenait électrique, il faudrait augmenter massivement la production électrique, alors qu’on cherche à diminuer la consommation électrique pour sortir du nucléaire.

On le voit, la voiture électrique n’est pas la solution miracle pour diminuer les émissions de gaz à effet de serre de la mobilité. Un changement de nos modes de déplacements est nécessaire : se déplacer moins loin, avec des moyens de transports peu polluants.

La voiture électrique fait néanmoins partie de la solution : lorsque nous aurons réduit les transports individuels motorisés au minimum, il restera certains déplacements qui ne pourront pas être faits en transport public ou à vélo : personnes à mobilité réduite, déménagements, bus de campagne, ambulances… C’est dans ces cas que les propulsions électriques seront sans doute nécessaires.

Comme le montre ce comparatif de l’écomobiliste, les voitures électriques sont nettement moins polluantes que les voitures à essence, même lorsqu’on tient compte de l’énergie nécessaire pour la construction du véhicule.

Catégories : Autre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *